Rue Cler

Aujourd’hui je décide de me perdre entre les Invalides et le Champs de Mars. Dans ce quartier du Gros Caillou, se trouve une petite rue piétonne bien connue des parisiens : la rue Cler.

Dès mon arrivée, je remarque l’ambiance particulière, plus authentique et atypique que les rues avoisinantes. Pourtant, le premier commerce qui attire mon attention n’est pas une petite enseigne familiale comme nous pourrions l’imaginer, mais un grand magasin de thés: Mariage Frères. Ne doutant pas une seconde de la richesse olfactive du magasin, je m’y engouffre. A l’intérieur, les étagères en bois massif s’imprègnent de l’odeur du mélange des thés qui donnent à cette boutique son identité olfactive. Sur les présentoirs, trois thés attirent mon attention. Je demande au vendeur de me les faire humer. En sentant le premier thé, « Yuzu Temple », je suis submergée par l’explosion et la fraîcheur des agrumes, accompagnée de notes piquantes et poivrées qui me chatouillent le nez. Le second, « Paris-Singapour » m’évoque les hespéridés, la verveine et la mélisse avec une légère facette vanillée en fond. Je termine ma découverte avec « Thé après l’orage » dont l’aspect mentholé embaume mes narines avant de laisser place aux notes florales blanches.

IMG_4721

Je quitte la boutique, un sachet à l’effigie de Mariage Frères sous le bras. Mon nez, à peine reposé, est soudain sollicité. Quelques mètres plus loin, un marché propage des signaux olfactifs aux passants. J’y entre, tout d’abord attirée par l’odeur verte, végétale et humide des salades. C’est alors les champignons qui m’appellent, avec leurs relents terreux, assez déroutants qui m’évoquent lointainement ceux de la myrrhe. A leur tour, ce sont les oignons qui me sollicitent. Tous plus gros les uns que les autres, leur exhalaison, pour l’instant sèche, fera bientôt pleurer les cuisiniers. Les fruits, quand à eux, ne font pas le poids face à ces lourds parfums. Je dois pencher le nez sur eux pour parvenir à distinguer leur identité olfactive. Clémentines, kumquats, fruits de la passion ou encore pamplemousses ne dévoilent qu’un léger et timide parfum à celui qui veut les découvrir.

IMG_4663

En poursuivant mon chemin, j’aperçois des petites boules jaunes. Je les aime tant, elles qui représentent une pensée d’amour, elles qui annoncent l’arrivée prochaine des beaux jours. Les bouquets de mimosa semblent s’étaler sur les autres fleurs, comme si elles voulaient ensoleiller la journée des promeneurs. Nul besoin de se pencher sur les gerbes pour être envahi par leur odeur poudrée, presque amandée, accompagnée par la facette verte de leurs feuilles. Les roses au parfum majestueux qui m’évoque le litchi, les orchidées et les lys à la symbolique royale semblent dégager une bien triste odeur face à celles de leurs voisines. Chez le fleuriste Cler Fleurs, c’est une odeur verte qui se fait sentir, grâce aux tiges et aux feuilles des multiples variétés de fleurs présentes. Mais je sens également l’odeur de l’eau baignant dans les vases, avec ses facettes légèrement vineuses.

IMG_4722

Interrompue dans mes découvertes champêtres, je ne sais pas exactement si c’est mon nez ou bien mon ventre qui repéra en premier les effluves du commerce adjacent. Le fromage, le jambon, les tomates chaudes et le pain semblent charmer les flâneurs à cette heure de midi. En vitrine, croques-monsieurs, paninis et pizzas se font concurrence pour les séduire. Derrière le comptoir, les restaurateurs semblent nager dans les fumées de leurs fours et de leurs toasters.

Je décide d’avancer de plus belle pour ne pas succomber à la tentation mais, manque de chance, le numéro suivant se trouve être à nouveau un traiteur. Celui- ci propose à l’intérieur différents produits: de nombreuses variétés rillettes, de la charcuterie, des fromages, mais également des préparations faites maisons: pâté en croute, salades et bien plus encore mais malheureusement toutes ces odeurs sont captées et camouflées par un système donnant à la pièce une connotation de propreté et de stérilité à toute odeur. A l’extérieur, un comptoir propose des tartes généreusement garnies ainsi que des soufflés au fromage ou encore des quiches . Elles caleront bientôt le ventre vide des habitués qui forment une longue queue bien après la devanture. Par manque de temps pour attendre patiemment mon tour, je me promets de revenir goûter à l’une de ces tartes une prochaine fois.

Sur le trottoir d’en face se tient une table sur laquelle demeure un monticule d’huitres. Celui-ci semble être protégé par le Café du Marché qui l’accueille devant sa terrasse. Le vendeur, tout sourire, propose aux clients du bistrot une belle douzaine de ce mollusque. L’arôme iodé, légèrement salé qui s’en dégage me rappelle les parcs à huitres, avec l’odeur des algues en moins. Les amoureux de fruits de mer, devant leur aspect charnu ne résisteront pas longtemps!

IMG_4661

Mon voyage sur la côte atlantique se prolonge avec la poissonnerie voisine. Ici, les présentoirs de coquillages, merlus, saumons et crevettes évoquent moins l’iode, mais davantage le poisson frais, la glace qui les maintien au frais et les citrons qui ajoutent leur touche de décoration et de fraîcheur aux étalages.

L’opulence de tous ces parfums me rappellent qu’il est déjà midi. Je décide de rentrer, il est temps pour moi d’aller déjeuner.

Parfums associés

 

« Mimosa » – Fragonard

 

« Eau Parfumée au Thé Vert » – BVLGARI

sel-marin

« Sel Marin » – Heeley

 

Still Life Olfactive Studio for women and men

« Still Life » – Olfactive Studio

 

 

 

3 commentaires sur “Rue Cler

Ajouter un commentaire

  1. Toujours un vrai délice de poursuivre la promenade dans les rues des Paris, tout y est les odeurs, les couleurs, l’énergie qui s’y dégagent, Bravo et Merci de nous en faire profiter comme si nous y étions! 🙏😊

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :