Jardin des Plantes #Printemps – Collaboration avec Mattia BONO

Le Jardin des plantes est un lieu qui m’a été évoqué par Mattia BONO.

SON PORTRAIT

mattia

Originaire de Gênes en Italie, Mattia BONO est actuellement à la tête de la Maison de Parfums CHABAUD, aux côtés de son associée Sophie CHABAUD. Après des études d’économie, et de marketing en Italie puis à Dublin, il s’installe en France. Toujours passionné d’art figuratif et de musique, il s’approche du secteur de la Parfumerie. Pour sa première expérience d’entrepreneur, reprend  la Maison CHABAUD en 2012 pour lui redonner un nouveau souffle.

Cette Maison de Parfums propose des eaux de parfum, ainsi que des produits parfumés pour la maison. Chacun de leur parfum évoque une histoire qui nous transporte vers un univers bien particulier, toujours inspiré par la lumière. Depuis 2013, la Maison CHABAUD participe chaque année au Salon Esxence à Milan, dont le dernier se tenait du 5 au 8 avril 2018. Ce salon permet aux parfumeries de niche de présenter leurs dernières nouveautés.

Pour  « Le Nez en l’Air », Mattia BONO a souhaité présenter le Jardin des Plantes :  » Selon moi, le Jardin des Plantes est un des lieux les plus odorants dans Paris. On peut le décrire comme un univers olfactif , en relation avec la botanique. Il est essentiel de le faire découvrir dans « Le Nez en l’Air ».

Résultat de recherche d'images pour

Maison Chabaud

Jardin des Plantes # Printemps

Ce samedi, je décide de profiter des quelques jours ensoleillés qu’offre le mois d’avril pour aller au Jardin des Plantes.

J’arrive par l’entrée numéro 2 et commence par longer l’allée Buffon. Dès mes premiers pas, le mélange des odeurs florales me parvient au nez, comme si elles accueillaient les visiteurs.

En face d’un manège sur ma droite, se dresse un cerisier japonais « prunus serrulata » dont les fleurs roses dégagent un parfum de fleurs blanches, doux, délicat et léger.

Je tourne ensuite à droite pour m’approcher du grand cerisier japonais dont les branches inondent la place centrale. Devant, les touristes se prennent en photo. Ce cerisier aux fleurs blanches, « Prunus Shirotae », dégage un effluve, plus blanc, plus poudré, mais également plus miellé comparé au précédent.

CERISIER BLANC

J’aperçois ensuite à gauche, vers l’entrée numéro 10, un érable plane, « Palmatifidum ». N’ayant jamais eu l’occasion de sentir les fleurs de cet arbre, j’approche mon nez des petits bouquets et découvre une émanation très proche du goût du sirop d’érable alimentaire.

ERABLE.jpg

Quelques mètres plus loin, un arbre avec des petites fleurs aux pétales blanches et aux pistils bordeaux attire mon attention. Il s’agit du poirier pleureur, « Pyrus Salicifolia Pendula ». Les fleurs ont une odeur très étonnante, m’évoquant la moutarde, légèrement vinaigrée, mais poudrée à la fois, suggérant un relent de cacao amer.

POIRIER.jpg

Je poursuis mon chemin dans l’allée Hauy, me rapprochant peu à peu de l’accueil. A ma droite, un pommier de Chine, « Malus Spectabilis », émet une légère odeur blanche et poudrée.

C’est ensuite une magnifique fleur dans les teintes de rose qui m’interpelle. Un grand magnolia attire l’attention des visiteurs. La fleur garde secrètement son parfum grâce à ses grandes pétales qui renferment son cœur. Je m’approche et découvre une émanation me faisant penser à une molécule de parfumerie : le géraniol, à l’odeur rosée, fraîche et citronnée. Son voisin, le magnolia étoilé, ou « Magnolia Stellata », diffère de par son apparence, ses fleurs ressemblant à des petites étoiles blanches, mais aussi de par son odeur. Celle-ci est très blanche, très crémeuse.

Je quitte l’ambiance florale et poursuis avec les plantes aromatiques. En premier lieu, j’inspire le parfum du romarin, dont l’exhalaison fait allusion au poivre, à la lavande, avec une légère facette camphrée. Sur le bosquet, les rameaux du romarin se confondent avec ceux de la lavande qui eux, sont davantage floraux olfactivement.

ROMARIN

Je tourne à droite, dépassant l’esplanade, pour rejoindre l’allée Edmond Perrier. Un papillon m’indique le chemin de la fleur qui l’attire. Lorsqu’il atterrit, le nom de la plante  indiquée sur un petit panneau ne m’étonne à peine : Arbre aux papillons, ou « Buddleja Davidii ». Sans doute est-ce l’odeur intensément miellée de cette fleur qui attire autant les insectes, d’où sa renommée.

PAPILLON.jpg

A ma gauche, une petite entrée nous indique que l’on avance désormais dans la Galerie de botanique. Une odeur très diffuse y règne. Je tente de remonter à sa source et me retrouve face à une multitude de petites boules de fleurs blanches dont la pancarte indique le nom de « viburnum bitchiuense ». Son parfum me rappelle légèrement celui de la jacinthe, et parfume tout autour de lui.

FLEUR BLANCHE.jpg

Je zigzague dans les allées de la galerie. Je suis alors surprise par des petites fleurs jaunes, du nom de « Ribes Aureum » dont l’effluve se rapproche de l’odeur de crème solaire.

FLEUR JAUNE

A mes pieds, des fleurs vertes, « Helleborus Lividus », m’interpellent. Mon nez, à moins d’un mètre de haut, est percuté par une émanation très verte, m’évoquant les détergents et l’antipoux. Je relève rapidement la tête, déstabilisée par ma trouvaille.

Je sors de la galerie et arrive devant la sortie, mon nez rempli d’odeurs florales. Je me dirige vers le métro de la Gare d’Austerlitz, retrouvant non sans peine les odeurs métalliques du métro : toutes les bonnes choses ont une fin.

Parfums Associés

La Chasse aux Papillons - Eau de Toilette

+Les+Floraux%3BParfums+>+Tous+Les+Parfums&gclid=CjwKCAjwq_vWBRACEiwAEReprLGYUfotS0kHs3EOgR8Tfg0htchF_R_ZSgbVWLqDXyjwFO-rWt18ThoCIPUQAvD_BwE » target= »_blank » rel= »noopener »> »La Chasse aux Papillons » – L’Artisan Parfumeur

« Citron d’Erable » – Atelier Cologne

Résultat de recherche d'images pour

« Magnolia Nobile » – Acqua Di Parma

Nashi-Blossom-Jo-Malone-London-for-women-and-men.jpg

« Nashi Blossom » – Jo Malone

8 commentaires sur “Jardin des Plantes #Printemps – Collaboration avec Mattia BONO

Ajouter un commentaire

  1. une nouvelle incitation à la découverte dans Paris , découverte visuelle et olfactive, merci de nous remettre les pieds sur terre Margaux et nous faire prendre un peu plus de temps pour observer la nature, c’est une leçon pour toutes les personnes pressées !!!
    l’article sur la Maison Chabaud est sympa, à découvrir

    Aimé par 1 personne

  2. Un grand Merci Margaux pour cette nouvelle balade toujours aussi enivrante et douce. Il suffit de fermer les yeux pour y être, tellement le travail de l’écriture est précis et bien choisi. Sans oublié, le choix des parfums associés qui sont un excellent guide dans la sélection d’un parfum pour la saison estivale qui arrive.
    Quant à la Maison CHABAUD que j’ai découvert, j’avoue être totalement séduite par leur Eau de Parfum « VINTAGE » que j’ai adopté et dont je suis vraiment « FAN » 😊

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :