Cathédrale Notre-Dame de Paris

 

Le parfum puise son origine dans les rituels sacrés, où nos ancêtres communiquaient avec leurs dieux « per fumum » (par la fumée). Depuis, myrrhe, encens ou baumes ont acquis une dimension sacrée et s’invitent dans les églises, notamment à l’occasion des fêtes chrétiennes.

fullsizeoutput_132

Chaque année, avec plus de 14 millions de visiteurs, la Cathédrale Notre Dame de Paris fascine pèlerins et touristes grâce à ses richesses matérielles et à son architecture, symbole du mouvement gothique. Malheureusement, sont souvent sous-estimés et oubliés ses trésors olfactifs.

IMG_4618

À peine suis-je arrivée sous le porche, les effluves d’encens m’atteignent déjà et me plongent au coeur de l’atmosphère hiératique de ce monument historique. Nul besoin de chercher très loin afin de trouver l’origine de cette fumée : dans l’entrée, placés entre les bougies, des bâtons d’encens allumés par les croyants en offrande se consument et embaument l’espace.

fullsizeoutput_12b

Sur un présentoir, les bougies voient leur cire fondre sous la chaleur de leur flamme, signe de la présence du Seigneur. Cette présence se distingue par une discrète senteur de paraffine fondue, camouflée par l’encens se consumant à ses côtés. Il est cependant difficile d’ignorer le méli-mélo de parfums autour de moi, s’affichant tel un concurrent du parfum sacré.

fullsizeoutput_124

J’évolue dans la cathédrale, glacée en ce mois de novembre, dont les murs de pierre sont dénués d’odeur. Arrivée au milieu de la nef, je m’approche de la chaire en bois massif qui se trouve à ma droite. Son parfum de vernis aux accents naturels, semble vouloir faire briller le promontoire sous les lumières des cierges, mettant en valeur les symboles religieux. Des sculptures de bois partagent cette même émanation, plus ou moins intense en fonction de la qualité et de la vieillesse du vernis.

fullsizeoutput_12e

Les chapelles latérales sont séparées du bas-côté par des portails en fer forgé, sans aucune odeur. En revanche, un peu partout s’accumulent portes-cierge et des croix à l’odeur métallique et froide, comme une évocation à la symbolique de cette croix dans la Bible.

fullsizeoutput_127

En offrande, j’aperçois à la sortie du déambulatoire un grand bouquet duquel me parvient au nez des notes végétales et phényliques. Ce seul signe de végétation semble faire renaître un coin de la cathédrale grâce à ses couleurs vives et sa beauté naturelle.

fullsizeoutput_125

Les derniers rayons du soleil traversent les vitraux, faisant flamboyer l’or de la clôture du choeur. Passant les portes de la sortie, mon nez abandonne les effluves d’encens qu’il avait côtoyé ces dernières minutes, avant d’être rapidement gelé par la froideur hivernale m’invitant à rentrer rapidement chez moi.

fullsizeoutput_129

Clôture du coeur

 

Parfums Associés

 

Capture d’écran 2018-11-22 à 22.23.33.png

« L’Immaculée » – Odeur de Sainteté

(Notes de fleurs blanches et d’encens)

 

Unda maris 8

« Unda Maris » – SAUF

(l’Unda Maris 8 renvoie à une touche spécifique de l’orgue, la touche de l’âme)

Capture d’écran 2018-11-25 à 19.46.15.png

« Shams Oud » – Mémo

(Notes baumées)

 

 

 

Un commentaire sur “Cathédrale Notre-Dame de Paris

Ajouter un commentaire

  1. Balade toujours aussi passionnante Margaux, cette fois, dans un nouvel univers différent, plus précieux et sacré. Merci 🙏 de nous éclairer de ta lanterne pour ne rien oublier lors de notre passage dans ce lieu de recueillement et de sérénité. Bravo 👏

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :